Mot du président

Une réanimation de haute qualité apprise par tous pour sauver plus de personnes en arrêt cardiaque.

Cette devise est la nôtre depuis des années. Chaque année environ 10.000 Belges sont victimes d’un arrêt cardiaque ; cela correspond à 27 par jour. Un chiffre énorme. Seuls 10% d’entre eux peuvent en être sauvées. Un nombre qui peut et doit augmenter.

Pour sauver plus de personnes en arrêt cardiaque, il faut commencer la réanimation le plus vite possible. Après 6 minutes, les chances de survie ne sont plus que de 40%. Il faut aux services d’urgence en moyenne 8 minutes pour arriver sur place. Il est donc impératif que plus de personnes soient capable de commencer la réanimation au plus vite et de préférence en moins de 4 minutes. Mieux encore : on peut encore augmenter les chances de survie an appliquant un DEA, Défibrillateur Externe Automatisé, en moins de 4 minutes pour pouvoir faire redémarrer le cœur. Car le DEA sauve également des vies !

Le BRC, en tant qu’organisation scientifique, se charge d’implémenter les directives de la réanimation cardiopulmonaire, établies par le Conseil Européen de Réanimation (ERC). En même temps, elle souhaite uniformiser tous les cours dispensés en Belgique, conformément aux preuves scientifiques, et coopère avec de nombreuses associations belges poursuivant le même objectif. De cette façon plus de personnes peuvent être sauvées et plus de vies sauvées !

Dr Walter Renier